Anonymous lance une opération pour le 8 décembre ?

Des internautes annoncent une opération de Guérilla numérique le 8 décembre en soutien aux gilets jaunes !

Axa assurances, Carrefour, Total, Française des jeux, EDF, PMU, Saint-Gobain, Orange, La Banque de France ou encore CRS et Police-nationale.net, des entreprises affichées par des internautes comme des cibles numériques, le 8 décembre 2018, à l’occasion de la 3ème manifestation “Gilets jaunes”.

Sur plusieurs IRC, Twitter, PrivateBin, Pad, Reddit, Telegram … les cyber manifestants, ils s’annoncent comme des Anonymous, veulent bloquer des sites web à coup de Dénis distribués de Service (DDoS).

Un DDoS ? Une technique qui permet de rendre inutilisable les informations pouvant rentrer et sortir d’un site web, d’un serveur, d’un service de courriels … en envoyant des millions de requêtes inutiles. Bilan, ça plante !

Qui ?

Difficile de savoir véritablement qui se cache derrière ces propositions de “manifestations” numériques. Des Zadistes, ça c’est sûr. Certains ne s’en cachent même pas sur deux IRC que j’ai pu consulter. On retrouve d’ailleurs des traces intéressantes d’acteurs de DDoS, voilà quelques années, pour des opérations anti-nucléaires.

Des Trolls, aussi. Les mêmes qui avaient agi lors de la présidentielle de 2017. Eux, ils se reconnaissent assez vite, leurs propos : “Fin du monde“, “faites des réserves” et “Le Grand Soir“.

Le troisiéme groupe, d’honnêtes internautes qui veulent manifester sur Internet. Ces derniers, d’ailleurs, sont largement manipulés par les deux premiers groupes. D’ailleurs, comme vous avez du le voir, parmi les cibles, le site CRS.ORG ou encore www.police-nationale.net. Des cibles que se partagent les trois groupes cités ci-dessus. Pour information, CRS.ORG n’a rien à voir avec la Compagnie Républicaine de Sécurité. Il s’agit du portail américain des Catholic Relief Services ! Un site qui propose de “Choisir une carte spéciale pour votre amoureux avant le 9 décembre et nous assurons que cela arrive pour Noël”. Bref, à mille lieux des policiers des Unités de force mobile. En ce qui concerne www.police-nationale.net, un site “non officiel police et gendarmerie”.

Les capacités techniques des “internautes” manifestants semblent très limitées. Des stresser, des sites permettant de lancer des DDoS, sont évoqués. Je vous explique, dans plusieurs articles, le double jeu de ce genre d’outil web. 

Anonymous Gilet Jaune
Des listes diffusées avec des sites web pris pour cible, le 8 décembre dès 8 heures !

Anonymous ?

Une page Anonymous affiche depuis 14h ceci : “Nous démentons toute opération dite d’Anonymous en soutiens aux gilets jaunes après les violences qui ont eu lieu à Paris ! indique la page en question [page qui existe depuis des années, NDR]. Un communiqué sera publié […] sur nos sites pour clarifier notre position ! […] aucune attaque n’est à l’ordre du jour. Les gilets jaunes sont et resteront un mouvement citoyens pacifiques et non des mouvements extrémistes qui veulent détruire un état de droit !“. Bref, cela devient à compliquer à suivre.

“Peuple du monde libre, nous sommes Anonymous, Nous agissons dès maintenant, Nos Hackers sont en préparation contre la totalité des réseaux gouvernemental” affiche un compte Twitter, ouvert le 26 novembre 2018 par des inconnus. 79 tweets au moment de l’écriture de cet article et 306 abonnés (Une grande majorité de bots) ! Bref, mettre un masque semble attirer des internautes… trois semaines après le lancement des manifestations !

Pourquoi ces cibles ?

Selon plusieurs personnes croisées, AXA Assurances, Carrefour, Total “sont responsables des hausses de prix“. Orange, pour un autre, “Il cyber surveille les internautes. Faire taire orange protège, les manifestants“.

Pour le dernier, Saint-Gobain, grattement de tête. Quel rapport entre Saint-Gobain et les Gilets Jaunes 2.0 ? “Certains instigateurs de l’op. du 8 décembre ont eu à faire, déjà, avec cette entreprise.“. Vous avez dit complexe ? Des ministères sont annoncés comme cible, ainsi que les sites des médias tels que TF1 ou encore BFM tv.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Poster un commentaire