840 alertes de sécurité non traitées par le gouvernement américain

Le Government Accountability Office (GAO) a indiqué que 840 de ses avertissements liés à la sécurité de sites et serveurs du gouvernement fédéral américain n’avaient pas été pris en compte.

Même pas peur ! A croire que même entre eux, les fonctionnaires américains prennent du temps à s’écouter. Les agences gouvernementales américaines continuent à ignorer au moins 840 avertissements lancées par le chien de garde officielle de l’Oncle Sam, le Government Accountability Office (GAO). Un rapport du GAO, diffusé la semaine dernière explique qu' »au cours des six dernières années, le GAO a fait environ 2.000 recommandations pour améliorer les programmes de contrôles et de sécurité des systèmes d’informations du gouvernement américain » Seule 58% des alertes ont été prises en compte (1160). Il en resterait 840.

Le nombre de cyber incidents signalés sur les systèmes informatiques fédéraux américains est passé de 5 503 en 2006 à… 67 168 en 2014. Parmi les mauvais élèves, le Department of Homeland Security (DHS). Le Government Accountability Office des États-Unis est un organisme indépendant et non partisan qui travaille pour le Congrès et étudie la façon dont le gouvernement fédéral dépense l’argent des contribuables.

Poster un commentaire