148 000€ réclamés à l’ancien admin de mamie tracker

En octobre 2012, la cour d’Appel de Pau confirmait la condamnation de  l’administrateur de l’ancien site dédié aux torrents, Mamie Tracker. Son concepteur  doit payer plus de 148 000€ avant la fin juin 2015.

Les créateurs de sites Internet dédiés à l’échange de fichiers contrefaits (musique, logiciels, films, …) pensent quasiment tous être plus malins, plus sécurisés que les autres. Le cas du portail mamie tracker est un exemple qui devrait faire réfléchir ceux qui surfent sur la diffusion soit disant communautaire de contrefaçons.

Rappel des faits : entre 2006 et 2009, le portail Mamie Tracker permettait aux internautes de se retrouver pour parler informatique, mais aussi de trouver les dernières nouveautés en matière de logiciels, musiques et autres films via des liens torrents. Mamie Tracker n’hébergeait rien mais permettrait de mettre la main sur des contrefaçons. 80 000 internautes s’étaient inscrits sur cet espace.

21 octobre 2009, l’administrateur est arrêté, le site fermé. 2011, l’administrateur voit sa condamnation confirmée en appel. Six mois de prison avec sursis , 300 000 euros de dédommagements et 1 000 euros d’amende. Un jugement qui sera confirmé le 18 octobre 2012, par la cour d’Appel de Pau.

Fin mai 2015, les ayants droits (Warner, SCPP, …) reviennent à la charge et réclament l’argent. Exactement 148.465€ à verser avant la juin 2015. Dans un courrier, que la rédaction de zataz a pu consulter, envoyé à l’ancien administrateur, les parties civiles annoncent qu’il sera « initié à partir de juin le recouvrement des sommes telles que fixées » par la justice.

Bref, même sans but financier, un « tracker » dédié aux torrents proposant des contenus contrefaits est vraiment très dangereux.

 

Poster un commentaire