109 messages chiffrés d’un terroriste indéchiffrables

Le Federal Bureau of Investigation (FBI) annonce ne pas être capable de déchiffrer 109 messages chiffrés par des terroristes.

En mai 2015, des terroristes s’attaquaient à une exposition de caricatures de Mahomet. L’attentat s’était déroulé près de Dallas. Deux hommes armés s’étaient attaqués à un bâtiment où se tenait un concours de caricatures de Mahomet. Une action en présence du politique d’extrême droite néerlandais Geert Wilders. Les deux terroristes étaient abattus après une fusillade. Ils étaient des sympathisants de l’État islamique. C’est du moins ce que déclarait, le 3 mai, un propagandiste de Daesh « Abu Hussain Al Britani » sur son compte Twitter.

Depuis, le FBI continue de travailler sur ces deux hommes. La police fédérale vient d’expliquer que l’un des terroriste, Elton Simpson, avait envoyé et reçu des messages chiffrés. Son interlocuteur ? Un « dirigeant » de la secte de Daesh.

Selon le directeur du FBI, James Comey, 109 correspondances de Simpson sont toujours en cours de déchiffrement. Un aveu fait au Congrès américain après le massacre de San Bernardino. Bref, le FBI continue aussi de pousser les politiques à revoir la loi sur le chiffrement des communications.

Poster un commentaire