Un pirate s’infiltre dans  l’U.S. military communications system, et occasionne 500.000 euros de dégâts

Un pirate informatique infiltre l’US Army ! Il vient de plaider coupable pour avoir piraté l’U.S. military communications system. Il risque de la prison et une forte amende après avoir occasionné plus de 500.000 euros de dégâts.

Jeudi 15 juin, un britannique de 25 ans a avoué avoir voler des comptes d’utilisateurs d’un système de communication militaire appartenant à l’armée des États-Unis d’Amérique. Sean Caffrey a admis devant le tribunal de la Birmingham Crown Court (Tribunal correctionnel/cour d’assises comme me le précise Maître Desmarais, NDR) avoir volé des informations concernant 800 utilisateurs d’un système de communication par satellite. Des civiles et des militaires. En outre, il a dérobé des informations associées à 30.000 téléphones satellites, selon National Crime Agency [voir communiqué de presse ci-dessus, NDR].

Ce pirate n’est pas un inconnu. Je vous parlais de son cas, et de ses amis, l’année dernière. Sean Caffrey était un membre actif du groupe de pirates informatiques du nom de Lizard Squad. Des « pirates » qui s’étaient fait connaitre par des DDoS contre Sony, Microsoft, et plusieurs gouvernements de part le monde. Le bonhomme était aussi connu pour se faire passer pour un « soldat » du numérique d’ISIS [Daesh].

Lizard Squad utilisait des logiciels et des sites créés pour ce genre d’attaque. Bref, du clé en main pour malveillants. En juin 2014, il s’était amusé à menacer le gouvernement américain « Nous sommes dans vos bases, nous contrôlons vos satellites. Le Ministre de la Défense, n’a pas de défenses » signait-il sous le pseudonyme ISIS. Un message qui n’a pas fait rire les services secrets américains et britanniques.

Sean Caffrey, se fera arrêté en mars 2015. Les dommages financiers subis par l’intrusion du pirate s’élèvent à environ 628,000 $ [Plus de 560.000€], a déclaré le Département de la Défense de l’Oncle Sam. Caffrey connaitra son sort, qui ne s’annonce pas très ensoleillé, 14 août.

Poster un commentaire