sans protection protection des données personnelles

700 millions de mails utilisés par un spammeur !

Vous avez dit sans protection ? Vous avez dû lire qu’un chercheur avait mis la main sur plus de 700 millions de mails. Une accumulation de données qui démontre que les malveillants ont de la suite dans les idées dès qu’il s’agit de toucher un maximum de personne.

Vos mails sans protection fixe ? Belle découverte que celle effectuée par le chercheur Benkow. L’informaticien a mis la main sur un serveur basé au Pays-Bas. Une machine contenant une base de données de plus de 700 millions d’adresses mails. Mission de ce stockage, envoyer des courriels piégés afin d’inciter les lecteurs à télécharger un logiciel malveillant. Un programme pirate pour mettre la main sur les données bancaires sauvegardées dans un ordinateur.

Faites attention à vos données !

Le chiffre de 711 millions est énorme, il n’est pourtant pas exceptionnel. Depuis le 1er janvier 2017, et via les différentes fuites d’informations ayant touché des entreprises hexagonales et des Français, je suis à plus de 4 milliards d’adresses mails !

Certains serveurs pirates, comme j’ai pu vous le montrer sur Twitter, sur ZATAZ ou DataSecurityBreach, montre que les exploitants de ces bases de données font dans la précision. Un big data malveillants classant, quand les informations ont pu être regroupées : par sexe, profession, région…

Le 23 mai dernier je vous montrais comment il était possible d’acquérir 500 millions de mails pour quelques bitcoins. En octobre 2016, une société stockait 6 ans de bases de données de mails sur son WordPress. En mars 2015, trois pirates étaient jugés par la justice américaine, accusés d’avoir volé un milliard d’adresses électroniques, en trois ans, afin de s’en servir dans des spams massifs.

A noter que j’ai lancé le service ZATAZ Veille qui permet au particulier et aux associations/entreprises de lancer une veille hebdomadaire sur les informations de leur choix (mail, url, …). Le Service ZATAZ Veille s’assure que vos informations ne sortent pas dans le black market. Si c’était le cas, le service ZATAZ Veille fait de manière à alerter dans la minute les intéressés.

Poster un commentaire