effet du pigeon plumé

Interpol utilisée par des escrocs

Le message apparaît dans les forums, les blogs. Il vous raconte l’histoire d’internautes aidés par Interpol à retrouver l’argent qui leur aurait été volé. Attention, piège.

La ficelle est grosse, mais les escrocs n’ont peur de rien. L’idée des voleurs, espérer piéger les internautes passant par des sites et forums parlant d’arnaques, d’escroqueries. Ils se font appeler Murielle, Valérie, Franck… Ils expliquent avoir été victimes de scammeurs, d’escrocs du web. Bref, ils tentent d’attirer à eux de vraies victimes.

« Moi c’est Mme Murielle Dumont, je suis sur ce forum pour parler de mon expérience. Ai-je pu lire. J’ai rencontré un homme sur un site de rencontre, et nous avons échangé nos adresses mail pour mieux converser. » Dans son explication, le faux témoin indique avoir envoyé de l’argent à son « amoureux ». Selon les versions, il s’agit d’argent pour une location de voiture, d’un problème douanier ou d’une intervention médicale. Bref, tout ceci n’est que mensonge.

Le piège apparaît à la fin des messages. « J’ai exposé mon cas à une amie qui m’a mise en contact avec un agent Interpol qui m’a beaucoup aidé. » écrit le pirate. Le voleur indique que ce policier, aussi fictif que le commentaire, l’a aidé à se faire rembourser « avec un dédommagement de 50.000 euros. » Bien entendu, ne répondez surtout pas à ce genre de missive. Vous deviendrez, une fois de plus, le pigeon. Le « faux » policier vous réclamera des frais pour recevoir votre « dédommagement », sans parler de la demande d’informations sensibles et privées comme la photocopie de vos papiers d’identités.

Si vous avez été victime d’une arnaque, une plainte est à déposer auprès des autorités compétentes. N’écrivez pas aux adresses mails diffusés par les escrocs : [email protected] ; [email protected] … Comme vous l’avez certainement remarqué, les pirates exploitent les mots police, interpol, lieutenant… dans les adresses électroniques qu’ils ouvrent sur des services webmails tels que Yahoo!, gMail…

Poster un commentaire