fappening

Bienvenus dans le business du fappaning : fuites de photos de starlettes

Vous avez très certainement du entendre parler du fappening de l’actrice Kristen Stewart ou encore de Stella Maxwell, mannequin vedette de chez victoria’s Secret. Le business des photos volées n’a jamais été aussi fleurissant.

La presse people américaine vient de se faire des gorges chaudes de nouveaux fappening, la diffusion de photographies sexy volées à des stars et starlettes. Les nouvelles victimes, comme en 2014, concernent cette fois l’actrice Kristen Stewart (Twilight) et sa camarade Katharine McPhee (Scorpion), la mannequin Stella Maxwell (Victoria’s Secret) ou encore le golfeur Tiger Woods. Pour le roi du 18 trous, des photos privées avec son ex femme, la skieuse Lindsay Vonn. Des photos piratées de son téléphone portable, un iPhone. Le pirate, via un phishing classique a mis la main sur son iCloud et à « pompé » les documents.

En février 2017, un pirate de 29 ans écopait de 9 mois de prison pour avoir attaqué les comptes de célébrités. Il volait les photos qu’il revendait. Car le nerf de la guerre, dans le milieu du fappening est de rassasier sites web, blogs et voyeurs. Des photos qui se vendent sur certains black market. De 20 cents à plusieurs centaines de dollars quand les documents sont « très privés« , m’explique une personne croisée sur un forum semi privé spécialisé. Comprenez que par « très privés » il faut traduire par un acte sexuel. « Les photos d’individus inconnus se vendent aussi très bien, même s’il en faut beaucoup pour gagner de l’argent. » me confirme-t-il. Bref, que vous soyez Jennifer Lawrence ou Paulette/Paulo de Dunkerque, vos photos privées peuvent intéresser ces pirates informatiques.

Poster un commentaire