Piratage de données pour Emmanuel Macron

Des données sensibles sur Emmanuel Macron diffusées sur Internet ?

Des documents prouvant une évasion fiscale du candidat à la présidentielle 2017 Emmanuel Macron diffusés sur Internet. Une fake news signée par un participant de 4Chan.

Piratage de données pour Emmanuel Macron ? Le candidat En-Marche! aurait caché de l’argent dans des paradis fiscaux ? Le premier bruit de cette rumeur est apparue, hier mercredi, dans la bouche de la candidate FN Marine Le Pen. Lors du débat, elle indiquait espérer que jamais aucun dossier sur une fuite d’argent dans un paradis fiscal ne toucherait son concurrent à l’Elysée. Et comme par magie, le forum 4Chan, à qui l’on doit des milliers de « kikoolol » et autres « fake news » sortait dans un espace baptisé « Documents proving Macron’s secret tax evasion » des captures écrans de lettres et fichiers qui tente de prouver une fuite de capitaux d’Emmanuel Macron dans des paradis fiscaux.

L’internaute, caché derrière cette diffusion et sous un IP basée en Lettonie, explique avoir « Envoyé les documents à des centaines de journalistes français… et ils se sont tous tus à ce sujet, alors je l’ai collé sur 4chan. » Selon le corbeau, le premier document expliquerait l’incorporation d’une société à Nevis, un pays qui ne tient pas de registre de propriété. Le second document prouverait une relation bancaire avec une entité bancaire impliquée dans des évasions fiscales basée dans sur les îles Caïmans. Le malveillant souhaitait que son post soit diffusé en masse lors du débat de mercredi soir via le hashtag twitter #MacronCacheCash.

Le « corbeau » n’explique pas comment il a pu avoir accès à des documents datant de 2012 et 2015. Cependant, la couleuvre est grosse. L’auteur a fini par avouer que ce fake avait que sa mission était de perturber le débat et les réseaux sociaux. [Le post ou il indiquait sa blague a été effacé !]

Document officiel écrit en juillet 2016

 

La signature proposée sur la profession de foi

La signature proposée sur la profession de foi d’Emmanuel Macron

Il suffisait de comparer la signature d’Emmanuel Macron sur un document officiel, que je vous le montre ici, pour comprendre rapidement la supercherie et ne pas reprendre les captures écrans comme un « kikoulol ». L’équipe de campagne d’Emmanuel Macron a confirmé un dépôt de plainte à la suite de cette diffusion.

Je vous racontais, en février, mars et avril, comment les fakes news fondaient comme neige au soleil à l’encontre de certains candidats à la présidentielle de 2017. Facebook avait même annoncé avoir fermé plus de 30 000 faux comptes produisant de fausses informations politiques ou non. Maître Eolas, avocat 2.0 rappel sur Twitter que la fake news électorale est un délit en France depuis 1964 (Code électorale Article L97) : « Ceux qui, à l’aide de fausses nouvelles, bruits calomnieux ou autres manœuvres frauduleuses, auront surpris ou détourné des suffrages, déterminé un ou plusieurs électeurs à s’abstenir de voter, seront punis d’un emprisonnement d’un an et d’une amende de 15 000 euros« .

Dans Le Parisien, le chercheur Nicolas Vanderbiest explique « Pour étudier l’influence russe sur la présidence française, j’ai établi une base de données de 6000 comptes Twitter. C’est la première fois que je vois l’ensemble des acteurs que j’ai croisés dans cette étude relayer une même rumeur« . L’ombre des groupuscules xénophobes contrôlés par maria-Katasanova, mais aussi de l’extrême droite américaine, dont certains complotistes pro Trump, se fait de plus en plus clair ! Cette même demoiselle a créé, fin mars 2017 « Les femmes avec Marine » ! Un site russe, marine2017.ru avait même été créé pour l’occasion !

  1. pingouin Reply

    « Facebook avait même annonçait avoir  » il faut corriger qq chose ici.

  2. grumly Reply

    Je vous trouve un peu léger sur la comparaison de la signature. Si vous la comparez à celle sur sa profession de foi elle est très proche et son nom est écrit en entier. Sur celle du 1er tour vous avez même 3 lignes manuscrites.

Poster un commentaire